Des chevaux et des Hommes

Parlons ensemble de notre passion ! !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» photo
Mar 11 Fév - 19:53 par Cris.Admin.

» Présentation :D
Mar 4 Fév - 20:00 par Cris.Admin.

» Forum INACTIF
Mar 9 Juil - 18:11 par Cris.Admin.

» Aller svp
Mer 24 Oct - 11:17 par Cris.Admin.

» Le FOIN
Ven 11 Mai - 14:38 par Cris.Admin.

» Membres inactifs .
Mer 28 Mar - 12:06 par cricri

» C'est parti pour l'aventure
Jeu 22 Mar - 17:39 par Cris.Admin.

» moutons et chevaux
Mar 13 Mar - 18:47 par Cris.Admin.

» dédié à Nana.
Mar 28 Fév - 12:59 par cricri

» Actes de cruauté répétés sur des chevaux
Mar 28 Fév - 12:58 par cricri

Mots-clés
Ceux qui commencent le plus de sujets
cricri
 
Cris.Admin.
 
Petit trot
 
allissone
 
SherKhan
 
tremblayn1967
 
gitane43120
 
CHELSEA2507
 
P & P
 
daddy
 
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 abattoir Anderlecht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cricri
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 3480
Localisation : saint ghislain
Réputation : 6
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: abattoir Anderlecht   Ven 31 Oct - 18:41

J'ai été avant hier aux abattoirs d'Anderlecht. Si et oui si: j'étais riche, jeune et bcp de prairie: j'aurais aimé en sauver un. 3 ont eu la chance de l'être. Deux proprios avant le parking: attendent un éventuel acheteur pour donner une dernière chance à leur cheval: je dis pas que j'ai aimé voir ça, mais au moins :2 proprios ont essayé. Il y avait au moins 60chevaux: fjords!!! haflingers, frisons, traits et tant d'autres. J'ai hésité sur le parking, je savais que je pleurerais, les bouchers et maquignons vous repèrent vite, il faut rester maitre de soi et ça c'est pas facile, j'avais plus envie de les détacher tous, pourquoi ils tirent pas tous au renard??? pourquoi attendent ils ainsi ses braves chevaux? que nous sommes donc cruels nous les "hommes". La résignation des chevaux et leur grande bonté est évidente. Beaucoup manquait de soins, d'autres encore ferrés, un avec des bouchons encore.Je me sens si coupable d'avoir été et d'un autre côté: c'est encore une leçon que les chevaux m'ont donné, ils méritent pas de mourir ainsi, ils méritent de mourir de leur belle mort ou de notre main et puis c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Cris.Admin.
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 2355
Localisation : Belgique - Liège
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Mar 4 Nov - 12:30

Tu as eu encore du courage ... ce jour-là !
Je ne sais pas si j'aurais la force de quitter cette endroit sans en sauver un ...
c'est pourquoi je NE VEUX PAS y aller !

_________________
[u]Merci d'être parmis nous...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://djazzy-demi-sangbelgedjazzy.blogspot.com
cricri
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 3480
Localisation : saint ghislain
Réputation : 6
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Jeu 6 Nov - 20:03

vais pas te donner tort tu sais, c'est vrai que c'est mieux de repartir avec un cheval à sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Cris.Admin.
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 2355
Localisation : Belgique - Liège
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Ven 7 Nov - 0:22

Voici une petite histoire que j'ai envie de partager ...

Non, Lucie, tu ne peux pas monter Pain d'Epice, aujourd'hui.
Il tousse trop. D'ailleurs, il va bientôt quitter le club ..."
Lucie regarda la monitrice sans comprendre, "Son" poney, son préféré, Pain d'Epice à la belle robe caramel, aux grands yeux doux sous un toupet coquin, Pain d'Epice allait partir ? Mais pour où ?

"- Tu me joues une farce, Annette, dit Lucie. Où irait bien Pain d'Epice, s'il partait d'ici ?"
Annette avait l'air sérieux, un pli barrait son front. Elle soupira et se pencha vers Lucie, tira doucement une natte blonde de la petite fille :
"- Pain d'Epice fini sa carrière ici. Il a beaucoup d'emphysème, tu sais, chaque hiver il tousse de plus en plus. Il va partir, il est réformé. Mais à sa place il y aura un autre poney, plus jeune, en bonne santé ... bientôt. Tu l'aimeras autant, tu verras."

Lucie ne comprenait rien au mot réformé. Elle devinait juste que rien de bon n'attendait son ami. Ne plus voir Pain d'Epice, son cher poney avec lequel elle partageait tant de complicité, tant de secrets, tant de rêves, non c'était impossible !

Elle courut à son box, y entra et le poney la salua d'un petit hennissement. Lucie posa la tête contre l'encolure tiède de l'animal, et ne put s'empêcher de pleurer. Etonné, Pain d'Epice souffla doucement sur le visage de Lucie, puis sur ses cheveux blonds.

"- Pain d'Epice, jamais je ne te laisserai ! Je vais tout raconter à maman ... Je te sauverai, tu verras ... "
La maman de Lucie, Laure, s'inquiéta. Elle avait dû expliquer à Lucie ce que signifiait "réformé" pour un cheval. Depuis ce temps-là, une semaine déjà, Lucie ne mangeait presque plus, semblait très nerveuse et faisait des cauchemars la nuit.

"- C'est injuste, avait-elle crié lors de la discussion avec sa mère, alors les chevaux et les poneys de club servent toute leur vie et après, pour les remercier, on les tue ?"

Laure avait expliqué à Lucie que dans certains clubs on envoyait les bêtes à la retraite au pré, si l'on trouvait assez d'argent pour les racheter. Mais ce n'était pas le cas du centre où montait Lucie, qui ne s'embêtait pas avec ses vieux chevaux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"- Alors, maman, que va-t-on faire ? On ne va pas le laisser partir comme ça, non. C'est mon poney, c'est mon ami, tu sais ... Si papa aménageait la vieille grange pour cet hiver, j'irais m'en occuper tous les jours, moi, de Pain d'Epice ... "

Laure s'assit en soupirant près de la cheminée. L'image de sa petite Lucie en pleurs et du poney si doux s'imposa à son esprit. Le soir, près de la cheminée alors que dehors soufflait en rafales le vent glacial de décembre, elle discuta longuement avec son mari.

"- Lucie, habille-toi, tes parents viennent te chercher dans dix minutes ..."
Lucie rangea sont livre, s'habilla docilement, obéissant à sa grand-mère. Elle ne voulait plus retourner au club depuis que Pain d'Epice était parti. Elle se sentait si seule, et tellement malheureuse ! Au collège, elle ne travaillait plus, elle penssait tout le temps à son cher poney. Les vacances d'hiver étaient là. D'habitude, elle passait ses journées au club. Maintenant, elle restait toute seule, à penser à Pain d'Epice. Ses parents l'avait laissée chez Mamy depuis une semaine, sous prétexte de travaux à faire à la maison. Lucie se sentait abandonnée de tous, dans son grand chagrin.

"- Descend, Lucie ... "
Lucie descendit, Laure passa un cache-nez autour de son cou, ouvrit la porte de la maison, embrassa ses parents et grimpa vite dans la voiture. Le trajet ne fut pas long.
"- Tiens, il neige, quelle chance, dit Laure nous ferons un bonhomme, tout à l'heure ... Viens Lucie ... Ton père a fait des travaux dans la grange ..." Xavier mit la main sur la poignée de porte de la vieille bâtisse construite non loin de la maison. Derrière elle se trouvait un petit pré où le fermier, Monsieur Henri, mettait parfois deux moutons. La neige, déjà, le ouatait de blanc.

"- J'ai eu du mal, mais je suis fier d'avoir réussi mes travaux, dit Xavier. Es-tu prête, ma petite Lucie ?"
Lucie haussa les épaules et entra dans la grange à la suite de ses parents. Un hennissement inquiet salua leur venue. Lucie n'en crut pas ses oreilles, pas ses yeux, pas son coeur. Elle devait rêver ! Elle regarda ses parents qui souriaient, comprit enfin le mystère de son séjour chez sa mamy et hurla :

"-Pain d'Epice !", en se précipitant vers un box tout neuf où s'abrouait son poney caramel, sont toupet coquin cachant ses deux yeux.
"- Oh, Pain d'Epice, dit-elle en pleurant de joie cette fois, c'est bien toi ! Oh, comment avez-vous fait, papa, maman ?"
Elle enfouit sa tête dans la crinière soyeuse du poney puis retourna vers ses parents, les embrassa en pleurant de bonheur, Xavier dit :

"- Et bien, j'ai acheté le poney au directeur du club, il n'y avait pas d'autre solution pour le sauver.
Puis je l'ai confié quelques jours au père Henri, qui est à la retraite et nous loue aussi le pré maintenant. J'ai appelé le vétérinaire, qui m'a donné un traitement pour ton poney et m'a dit de le laisser dehors le plus souvent possible ... Tu pourras le monter. Mets-le un peu au pré, maintenant ..."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Xavier tendit un licol à sa fille, qui le passa au poney et l'entraîna dehors. Surpris par la neige qui tombait en flocons légers et s'accrochait à son épaisse toison, Pain d'Epice dressa les oreilles et souffla dans ses naseaus. Il regarda la pâture, ce grand espace de liberté tout autour de lui, dont il allait pouvoir profiter tous les jours.
Lucie déboucla le licol et le poney s'éloigna en trottinant. Puis brusquement, il lança une ruade de bonheur et prit le galop, jouant avec la morsure du vent et de la neige dans ses petites oreilles. Lucie riait aux éclats, Laure et Xavier, ravis de la joie de Lucie et du poney qu'ils avaient sauvé, étaient radieux.
FIN



C'est un peu enfantin mais tellement mignon ....
Et puis, dans la vie, tout peut arriver ...

_________________
[u]Merci d'être parmis nous...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://djazzy-demi-sangbelgedjazzy.blogspot.com
cricri
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 3480
Localisation : saint ghislain
Réputation : 6
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Ven 7 Nov - 12:45

elle me fait trop pleurer cette histoire. Je viens d'apprendre que "ma prairie" était vendue, je panique à fond, j'ai une ou 2 solutions, je vais attendre la venue du nouveau proprio: un certain gaston, ils doivent signer vendredi prochain(ou celui ci: je sais plus)en attendant je bouge pas.
Revenir en haut Aller en bas
Petit trot
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 689
Age : 68
Localisation : liege
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Ven 7 Nov - 21:10

Ton histoire est merveuilleuse et pensée a julie que j aimait tant , elle est partie au paradis des chevaux sa fait quelque année mais pense encore tres souvent a elle ;elle etait magnifique ne l oublierait jamais .Merci de nous faire profiter de cette histoire qui dans la vie peut toujour arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Cris.Admin.
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 2355
Localisation : Belgique - Liège
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Sam 15 Nov - 23:30

cricri a écrit:
elle me fait trop pleurer cette histoire. Je viens d'apprendre que "ma prairie" était vendue, je panique à fond, j'ai une ou 2 solutions, je vais attendre la venue du nouveau proprio: un certain gaston, ils doivent signer vendredi prochain(ou celui ci: je sais plus)en attendant je bouge pas.

Si tu as des solutions ... tant mieux,vaut mieux prévoir... mais tu auras peut-être encore l'occasion de profiter des prairies.. tu ne sais pas encore ce que le nouveau proprio veut faire ... ????

_________________
[u]Merci d'être parmis nous...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://djazzy-demi-sangbelgedjazzy.blogspot.com
cricri
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 3480
Localisation : saint ghislain
Réputation : 6
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Dim 16 Nov - 12:40

non: je n'ai plus aucune nouvelle depuis que j'ai téléphoné.Est ce encore un coup d'épée de l'eau?J'en sais rien Chris: j'attends et si il y a qqch que je n'aime pas: c'est l'incertitude: ça m'use.
Revenir en haut Aller en bas
Cris.Admin.
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 2355
Localisation : Belgique - Liège
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Lun 17 Nov - 15:47

C'est vrai ... quand on ne sait pas ce que le lendemain est fait ... c'est insupportable à vivre ... Qu'on te dise oui ou non, l'incertitude est usant, fatiguant ... mais en bien ou en mal, l'être humain a besoin de savoir ...
J'espère que pour toi, pour ton moral, tu auras vite une réponse à tes questions !! je suis de tout coeur avec toi !

_________________
[u]Merci d'être parmis nous...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://djazzy-demi-sangbelgedjazzy.blogspot.com
cricri
Grand Chef
avatar

Nombre de messages : 3480
Localisation : saint ghislain
Réputation : 6
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Mar 18 Nov - 17:06

Merçi Chris.Bisous.
Revenir en haut Aller en bas
loulou



Nombre de messages : 2
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2010

MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Mar 12 Oct - 17:28

Y a t il possibilité de trouver les traces d'un cheval recemment abbatu?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   Mar 12 Oct - 20:01

Aucune idée ! Je pense pas parce que les chevaux qui y vont n'ont pas de papier généralement scratch je dis ca parce que sur les papiers c'est marqué que ils ne peuvent pas être vendu pour la consommation humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: abattoir Anderlecht   

Revenir en haut Aller en bas
 
abattoir Anderlecht
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chevaux à l'abattoir => Reflexe adoption
» Chiens empoisonnés à Anderlecht - quartier Moortebeek&#8
» Aïd El Kebir 2010 - Enquête dans un abattoir
» Cruauté sur animaux dans un abattoir français...
» abattoir proche du var

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des chevaux et des Hommes :: Restez courtois...Le bonheur ne s'écrit pas, il est comme les étoiles filantes:,celui qui ne le voit pas - ne le verra jamais. :: Si vous avez des réflexions, n'hésitez pas-
Sauter vers: